Article 0

Le rituel du coucher, un moment d’apaisement avant la nuit

par | Juil 5, 2021 | Non classé | 0 commentaires

Pour un coucher simple et efficace, chaque enfant a besoin d’habitudes, de répétition. C’est pourquoi la mise en place d’un rituel du coucher simplifie la mise au lit. Celui-ci consiste en quelques étapes successives qui seront répétées chaque soir dans le même ordre. Zoom sur les bienfaits de ce moment privilégié.

A partir de quel âge puis-je mettre en place ce rituel du coucher ?

En matière de sommeil de l’enfant, la règle du « plus tôt sera le mieux » s’impose bien souvent. Ainsi, le rituel du coucher peut être mis en place dès l’âge de 2 mois, dès lors que votre enfant commence à interagir avec vous par des sourires et que son horloge biologique est en place, lui permettant d’avoir une heure de coucher et d’endormissement plutôt régulière.

Pour les bébés et les jeunes enfants, la prévisibilité est très importante. Le fait de répéter ce rituel va lui permettre de se préparer positivement au sommeil.

Quel est le meilleur endroit pour un moment propice à l’apaisement ?

Pour rester dans une logique de préparation au sommeil, il est important que les différentes étapes de ce rituel du coucher se déroulent dans l’environnement de sommeil de votre enfant. L’idée ici est qu’il associe la chambre à un temps de qualité et de partage avec vous et pas seulement à une séparation. À noter que, bien qu’il soit important que ce moment ait lieu dans la chambre, votre enfant ne doit pas encore être dans son lit. Cet instant est une parenthèse, une soupape de décompression qui a pour but de l’apaiser, le détendre, de remplir ses réservoirs sécuritaires et affectifs avant la mise au lit et ainsi le mettre en condition pour aborder sa nuit de la meilleure des manières.

Si votre enfant est déjà passé dans un lit de grand, la lecture de l’histoire du soir peut se faire dans le lit mais il est important que, dans la mesure du possible, la chambre soit pensée de façon à offrir plusieurs espaces de vie (un coin change, un coin lecture confortable et cosy, un coin jeux, etc.), laissant la place au lit de n’être que l’endroit pour dormir.

Combien de temps ce rituel doit-il durer ?

Vous pouvez compter une dizaine de minutes pour les plus petits et aller jusqu’à une trentaine de minutes pour les enfants autour de 3, 4 ou 5 ans. Le rituel du coucher doit être court pour être efficace, pour éviter que l’enfant perde le fil et ne pas lui laisser l’opportunité de prolonger ce moment.

Que faire si mon rituel du coucher est mis à rude épreuve ?

Nous le savons bien, avec les enfants, tout peut changer. Autour de l’âge de 2 ans, il peut alors arriver que le rituel du coucher devienne pour vous un véritable challenge. Traversant la phase connue du « Terrible Two », votre enfant affirme sa personnalité, son autonomie et met alors au défi votre routine qui fonctionnait jusque-là si bien.

La Tout-Doux Liste pour un dodo apaisé peut alors être d’un vrai secours, permettant de schématiser les différentes étapes du coucher. Le repère visuel offert par cet outil et son côté ludique apportent une dynamique positive de valorisation de votre enfant. En mettant en avant chaque étape franchie grâce aux magnets, vous participez à cadrer la routine du soir et à maintenir une harmonie au moment du coucher. Les tickets dodo ou les tickets doux (bon pour un câlin) permettent également de faire passer les bons messages avec une touche originale. Ainsi, pour vous éviter d’avoir à répéter constamment la même chose, vous pourrez donner à votre enfant un ou plusieurs tickets dodo lui permettant de vous rappeler. Il devra alors se responsabiliser et comprendra qu’une fois tous ses bons utilisés pour vous faire revenir dans sa chambre, il n’y aura plus de nouveau rappel.

Tout le monde au lit !

Parce que le mimétisme est aussi quelque chose qui parle beaucoup aux enfants, les peluches Bimidoux et Happy Otarie pourraient bien vous aider à convaincre votre enfant que l’heure est venue de s’endormir, et pas seulement pour lui. En passant du côté éveillé au côté endormi, emmitouflées dans leur pyjama, ces petites peluches toutes douces, passent elles-aussi en mode dodo.

 

À noter que ce rituel du coucher, bien qu’il soit principalement pensé pour le soir peut aussi se révéler être d’une grande aide si votre enfant a du mal à lâcher prise au moment de la sieste ou si vous avez des difficultés à mettre en place un rythme dans le sommeil de jour. La mise en place d’un rituel du coucher avant les siestes permet de créer cette parenthèse de douceur pour mettre votre enfant en condition de manière à accepter plus facilement la sieste.

Notre expert

Kelly Champinot

Kelly Champinot

Bébé et Confidences

Le sommeil des enfants est crucial et influe sur l’équilibre de la famille. Spécialiste du sommeil, instructrice en Dunstan Baby Language et consultante en périnatalité, Kelly Champinot a fondé www.bebeetconfidences.com dans le but d’aider les parents à restructurer le sommeil de leurs enfants de 0 à 5 ans. Par des échanges approfondis destinés à comprendre le rythme et le fonctionnement à la maison, quelques ajustements seront identifiés. Une fois mis en place par le ou les parents, les nuits sereines feront bientôt leur retour et avec elles, une harmonie retrouvée pour toute la famille.

Retrouvez-nous sur Facebook & Instagram.

Un coloriage à télécharger offert pour toute

inscription à la newsletter

Ne nous quittez pas comme ça !